Maigrir avec le régime paléo

0
36
https://www.location-gites-chalets-sancerre.com/wp-content/uploads/2021/07/asparagus-2169313_1280.jpg

La chasse et la cueillette ont précédé l’agriculture et les hominidés étaient des chasseurs-cueilleurs avant d’être agriculteurs. Leur alimentation est plus proche du carnivorisme et du végétalisme. Nos ancêtres paléolithiques ont pu garder une bonne santé et leur espérance de vie est très élevée. Leur mode d’alimentation figure actuellement parmi les régimes alimentaires destinés à perdre du poids. D’où la fameuse appellation régime paléo.

 

Les valeurs nutritives et les vertus minceur du régime paléo

De par ses nombreuses vertus santé, le régime paléo donne de l’énergie, prévient plusieurs maladies cancéreuses, favorise la performance intellectuelle… Pour en savoir plus, il faut consulter cette page. Tout comme les autres régimes alimentaires, il dispose des valeurs nutritionnelles propres à lui. Le régime paléolithique renferme de vertus antioxydantes, qui font de lui un destructeur des graisses.

Il contient aussi des fibres et des protéines et permet ainsi d’avoir une sensation de satiété. Les bonnes graisses que renferme le régime paléolithique tiennent un rôle de prédateur des mauvaises graisses. À part cela, ce régime néolithique possède une haute teneur en vitamines, et c’est la vitamine C qui occupe le plus de place là-dessus.

En effet, un régime paléo de 100g présente en moyenne 600 mg de vitamine C. Celle-ci a la propriété de déstocker les sucres sous formes des graisses, d’améliorer le processus métabolique et de réduire le taux de sucre dans le sang.

Les hominidés avaient l’habitude de cueillir des baies rouges comme les myrtilles, les fraises et les framboises. Elles renferment notamment des anthocyanes, des substances favorisant la combustion rapide des masses graisseuses.

Les aliments autorisés avec l’alimentation paléo

Le régime paléo présente essentiellement les aliments qu’ont mangésles hominidés. Les bœufs musqués se classent parmi les animaux les plus chassés par nos ancêtres paléo. Actuellement, toute viande de bœuf est autorisée avec le régime paléolithique.

Les viandes noires aussi font partie des principales denrées alimentaires très prisées en paléolithique. Dans le cadre de notre régime minceur paléo, nous avons ainsi l’opportunité de miser sur le lièvre, le cerf, le chevreuil, le sanglier, etc. Le renard, le renne et le chamois peuvent s’intégrer à notre alimentation paléo.

Il est à noter que toutes les viandes de volailles sont aussi permises avec le régime paléo : pintade, poulet, dinde, canard, oie. Un régime paléolithique présentesouvent des œufs, des fruits de mer, et surtout des fruits et légumes.Les huiles végétales non transformées peuvent constituer une alimentation paléolithique.Les détails y afférents sont expliqués dans cet article.

Les nourritures interdites avec le régime paléo 

Il existe des aliments qui ne doivent jamais constituer le régime paléo. D’emblée, toute alimentation industrielle reste à bannir avec ceprogramme diététique perte de poids : chips, quiches, biscuits, chocolats, boissons gazeuses et sucrées, viennoiseries…

Les laits aussi ne sont pas comptés parmi les aliments paléo, qu’ils soient du lait de vache et de lait de chèvre. Si les laits issus des animaux sont à exclure d’un régime paléolithique, les produits laitiers ne font pas exception. Ceux-ci comprennent le beurre, le fromage et même la crème.

Presque tous les légumes secs sont interdits avec l’alimentation paléo, à savoir les  pois cassés, les pois chiches, les fèves, les haricots blancs, les lentilles. Nous ne devons jamais intégrer les tubercules dans notre régime paléo : la pomme de terre, le topinambour, l’igname, le manioc, le jicama et le taro.