Le licenciement sommaire : Licencier quelqu’un instantanément

0
704

Vous ne pouvez licencier un employé rapidement, sans lui adresser d’avertissement officiel, que s’il a commis une faute grave. Vous devez néanmoins avoir mené une enquête approfondie et rassemblé suffisamment de preuves pour prouver l’infraction avant de mettre fin à son emploi. Ce type de licenciement immédiat pour faute grave est connu sous le nom de licenciement sommaire. Si l’employé peut fournir une version différente des événements, vous devrez prendre en compte sa version des faits et mener une enquête plus approfondie pour confirmer ou infirmer ses affirmations.

Comment licencier une personne en période d’essai

Vous devez profiter au maximum de la période d’essai d’un employé pour déterminer s’il convient au poste et à l’entreprise. Définissez des attentes claires dès le départ et contrôlez les performances par rapport à celles-ci. Communiquez régulièrement pour vous aider à identifier tout problème le plus tôt possible. Si vous remarquez des problèmes dans leurs performances ou leur comportement, vous devez en parler avec eux de manière informelle, en leur donnant l’occasion de s’améliorer. C’est à vous de décider combien de temps vous lui donnerez cette chance. Réfléchissez à la distance qui les sépare. Semble-t-il faire des efforts pour s’améliorer ? Si vous pensez devoir mettre fin à son emploi, invitez-le à une réunion formelle d’évaluation de la probation. Vous devez vous préparer à cette réunion en donnant des exemples de la manière dont l’employé n’a pas répondu aux attentes, et lui donner l’occasion de réagir à ces exemples. Si vous pensez toujours qu’il ne répondra pas aux normes requises, vous pouvez décider de mettre fin à son contrat. Dans ce cas, vous devrez quand même lui donner le délai de préavis prévu dans son contrat pour sa période d’essai où il est payé en smic 2022. Si vous pensez que l’employé peut encore s’améliorer, vous pouvez prolonger sa période d’essai. Dans ce cas, vous devez indiquer clairement la durée de la prolongation de la période d’essai et définir des attentes claires quant à l’amélioration de sa conduite ou de ses performances.

Licenciement d’un employé sans contrat

En l’absence d’un contrat de travail prévoyant une période de préavis convenue, vous devez donner à l’employé la période de préavis légale. Ce délai est d’une semaine si l’employé a été employé chez vous de manière continue pendant un mois ou plus, mais pendant moins de deux ans. Si l’employé a été employé pendant plus de deux ans, vous devrez donner une semaine de préavis supplémentaire pour chaque année complète, jusqu’à un maximum de 12 semaines.

Ajournez la réunion

La meilleure pratique veut que vous leviez la séance pour prendre votre décision finale. Informez l’employé du licenciement comme ici sur ce lien, faites leur savoir c’est ce que vous allez faire. Faites-lui savoir quand et comment vous lui communiquerez le résultat. Reprendrez-vous la réunion dans une demi-heure pour lui communiquer directement le verdict ? Ou bien les appellerez-vous le lendemain, peut-être ? Les scénarios varient en fonction de la complexité du problème, mais l’idéal est d’informer l’employé en personne et sans délai inutile. N’oubliez pas que si vous prononcez un licenciement immédiatement, sans prendre le temps de réfléchir à la discussion, vous risquez d’être accusé d’avoir pris votre décision avant même que la réunion ait eu lieu, ce qui la rendrait injuste. Pendant la pause, demandez-vous si vous disposez de suffisamment d’informations pour prendre une décision en toute confiance et si vous avez suffisamment de preuves pour la justifier.